Famille escargot porte sur son dos… (ou « que mettre dans un valise de maternité ? »)

J’aurais aimé partager avec vous le contenu de ma valise de maternité, qui a été source de longs questionnements pour moi, s’agissant d’un premier bébé. Ca survit comment, un bébé à l’extérieur d’un ventre ? Il va nous falloir quoi pour, nous, survivre à cette épreuve inédite qui nous surprendra un matin (ou un soir, ou un après-midi, ou au beau milieu de la nuit…) ? Et moi, j’aurai besoin de quoi pour sauver mon moral et ma dignité après cette épreuve que risque d’être l’accouchement ?

LUI : « et il aura besoin de quoi le futur papa pour ne pas faire de crise d’hypoglycémie à force de faire les cents pas ? »

Voici donc la liste de tout ce que nous avons embarqué avec nous à la maternité, agrémentée de mes commentaires post-partum. Très honnêtement, je crois que nous n’avons pas été très raisonnables, mais qu’est-ce que nous nous sommes sentis bien à la maternité, tous les trois, dans le cocon que nous nous étions créé ! On se sentait un peu dans une bulle, comme à la maison, mais avec, en plus, plein de gens pour nous aider dès que nous en avions besoin ! On en a gardé un très très bon souvenir, au point que nous avons eu un peu de mal à partir de la maternité et à quitter cette bulle de confort et de sécurité…

valise de maternite dessin addh

Valise de maternité : quelles pièces administratives ?

Une naissance, c’est aussi un peu de paperasse (et ce d’autant plus lorsqu’on travaille à son compte …). Voici les documents que j’avais pris soin de glisser dans notre valise :

une pochette dans laquelle nous avions consciencieusement réuni l’ensemble des échographies et analyses sanguines réalisées tout au long de la grossesse

la carte de groupe sanguin

la Carte Vitale

la carte de mutuelle (ainsi que, si besoin, l’accord préalable de la mutuelle pour bénéficier d’une chambre seule)

le livret de famille (si vous en avez un)

des enveloppes timbrées avec courriers d’accompagnement pré-rédigés prêts à envoyer à la sécu, à la mutuelle, aux organismes de prévoyance (pour les indépendants), à la CAF… pour les informer de la naissance (avec, idéalement, simplement l’acte de naissance à joindre au courrier pré-rédigé)

 

Que mettre dans son sac pour la salle d’accouchement ?

une tenue confortable avec, idéalement, un pantalon facile à retirer et un haut un peu long permettant de garder (un tout petit peu de) son intimité.

Commentaire post-partum : en cours de travail, bien après avoir perdu les eaux et avec des contractions quasi-constantes, on m’a demandé de mobiliser mes dernières forces pour passer de la salle de travail à la salle d’accouchement (notre colibri était tellement impatient de nous rencontrer qu’en 4 heures « all included » j’étais à dilatation complète). Autant dire que le pantalon moulant que je portais initialement était une très-très-TRES mauvaise idée car, galère à retirer, il s’est avéré impossible à remettre à ce stade du travail. Après réflexion, je me dis qu’une robe aurait été très pratique !

– un brumisateur d’eau minérale

Commentaire post-partum : trèèèèès utile s’il fait aussi chaud que pour la naissance de notre colibri, avec un joli 36° dans la salle de naissance ! Et utile aussi après (ATTENTION, page de glamour en perspective) pour la toilette intime ou simplement lorsque le papier toilette devient une torture… !

Son commentaire à LUI :  Pendant le travail, à part donner ma main à broyer et tenter quelques encouragements maladroits, je me sentais franchement inutile… jusqu’à ce que la sage-femme me donne THE mission : utilisez le brumisateur, ça lui fera du bien ! Ni une, ni deux, j’avais le doigt sur la gâchette… et… j’ai laissé le doigt sur la gâchette (bah oui, je n’avais que ça à faire pour aider). Alors mon adorable hirondelle a dû me balancer avec douceur « arrêtteeeee je vais me noyer » ! Je dirais donc : « à utiliser avec parcimonie ».

de la lecture si le travail dure un peu longtemps et qu’on a le luxe d’avoir la péridurale

Commentaire post-partum : personnellement, la bouffée d’émotion et d’euphorie qui m’a envahie lorsque l’on m’a posé la péridurale, en réalisant ce qui était en train de passer et ce que nous nous apprêtions à vivre ne m’a permis de me concentrer sur aucune forme de lecture.

Son commentaire à lui : moi perso, plutôt que de la lecture, j’aurai aimé pouvoir regarder le match, mais bébé m’a fait loupé le premier match de l’euro

des trucs cools à boire ou à manger

Commentaire post-partum : les boissons sucrées m’ont rendu un immense service quand je mourrais de faim et qu’on m’avait mis la péridurale et des barres chocolatées m’ont permis de garder mon adorable mari près de moi quand il rêvait d’une pizza et que je ne supportais pas l’idée qu’il s’éloigne de moi ! (pour l’anecdote, au cours des semaines précédant l’accouchement, ces Twix ont à plusieurs reprises disparu du sac de maternité, mais ont systématiquement été remplacés !!)

une bouteille d’eau

des lingettes, un déodorant et des chewing-gum m’ont rendu service aux moments où je manquais de fraîcheur et de dignité…

de la monnaie (pour papa affamé, pas pour soudoyer la sage-femme et la convaincre de vous accorder une dose supplémentaire de péridurale !)

Commentaire post-partum : même si, personnellement, je n’ai pas laissé beaucoup de liberté au papa affamé !

des chaussettes chaudes en cas de pieds congelés pour cause de péridurale

Commentaire post-partum : j’avais depuis plusieurs semaines en tête le fait que je devais être présentable pour cette première fois où mon Petit Colibri me verrait et, allez savoir pourquoi chez moi cela se matérialise par les doigts de pieds… Quoi qu’il en soit, malgré la magnifique vernis que j’avais pris soin de poser avant de partir à la maternité, entre deux contractions, j’ai rapidement recouvert ma splendide pédicure d’abominables chaussettes roses… Je sais, il y a plus classe, mais à ce stade… ça ne compte plus !!

grossesse et feminite dessin a dos d hirondelle

un appareil photo chargé

Commentaire post-partum : que nous n’avons finalement pas sorti de la valise, ni dans la salle de naissance, ni par la suite, les smartphones, toujours sous la main, faisant l’affaire.

une tenue de naissance pour bébé avec éventuellement 2 tailles de pyjamas et de bonnets + chaussettes (qui permettent de tenir les pieds de bébés là où ils sont censés se placer et non en boule contre son ventre) + brassière

Commentaire post-partum : Nous n’avions pas pris de taille naissance et nous avions bien fait car, avec ses 53 cm, notre colibri ne pouvait même pas étendre les jambes dans le pyjama de taille 1 mois que nous avions fourni (de marque Vert Baudet, qui taille donc relativement petit).

un grand foulard (qui peut également permettre de sauver le peu de dignité restant à certains moments critiques)

un sac poubelle

Commentaire post-partum : utile pour celles qui, comme moi, seraient facilement sujettes aux nausées ou simplement pour poser sur le siège de la voiture en cas de risque de perte des eaux (ou de perte des eaux avérée offrant une nouvelle « flaque » à chaque contraction…).

de quoi garder les cheveux hors de son visage, pour celles ayant des cheveux longs

Commentaire post-partum : car sueur et cheveux ne font pas bon ménage, surtout pour celles qui tentent désespérément de refreiner les pulsions de liberté de leurs bouclettes !

– d’une manière générale, tout ce qui peut apporter un peu de bien-être et de réconfort pendant les périodes critiques où les contractions sont dures à gérer (pull tout doux, musique, huile d’amande douce lorsque l’on a appris des points de massage pour faire passer la douleur pendant les cours de préparation…)

 

La valise des parents (pour ceux qui, comme nous, bénéficient d’une maternité où les deux parents peuvent rester dormir) :

 un coussin de maternité

Commentaire post-partum : pour allaiter ou juste installer confortablement le bébé (et même faire de jolies photos, du fameux bébé, lové dans ce coussin).

– le (ou les) chargeur(s) de téléphone(s)

Commentaire post-partum : oui, durant votre séjour, vous allez prendre 7200 photos, recevoir 150 appels et à peu près autant de messages. Sans compter les recherches hyper utiles que vous risquez de lancer telles des bouteilles à la mer sur google (« nouveau-né sent l’œuf », « dégager bronches nourrisson encombré », « aïe aïe aïe, google, dis moi quand je vais pouvoir refaire pipi sans souffrir ? »).

culottes larges ou shorty super confortables en coton

Commentaire post-partum : si comme moi, rapidement vous avez le slip filet en horreur (lesquels, me concernant, étaient fournis par la maternité).

des serviettes hygiéniques épaisses et « douces »

Commentaire post-partum : utiles si, là encore, comme moi, vous avez un faible seuil de tolérance des immenses serviettes fournies par la maternité (les serviettes pour incontinence urinaire peuvent être très bien et sont beaucoup plus fines que celles fournies à la maternité… ça permet d’imaginer les dimensions desdites serviettes !!!).

des chaussettes

des chaussons

1 voire 2 pantalons souples qui ne serrent pas la taille

Commentaire post-partum : et, surtout, dans lesquels vous vous sentez à l’aise dans toutes les positions.

1 pantalon de grossesse pour les moments où l’on souhaite sortir de sa chambre

Commentaire post-partum : Pour la plupart d’entre nous, malheureusement, remettre un jeans d’avant grossesse dès la maternité relève d’une douce illusion…

des hauts fluides et légers (il fait teeeellement chaud dans les chambres de la maternité… !), dans lesquels vous vous sentez bien

Commentaire post-partum : et, idéalement, qui évitent à vos aimables visiteurs de scruter votre ventre pour voir ce qu’il reste après le bébé.

Et oui, dans la vraie vie, ça ressemble à ça, un ventre à la maternité
NB 1 : contrairement aux apparences, le bébé n’était plus dans le ventre
NB 2 : je pense que vous avez toutes et tous admiré le soin que j’avais apporté, entre deux contractions, à la pose de mon vernis  qui fait clairement toute la différence sur cette photo !

un gilet léger et confortable

Commentaire post-partum : multi-fonction, il permet de dissimuler le ventre, éventuellement de faire du peau à peau avec le bébé, d’allaiter (plus ou moins) discrètement. Même si, personnellement, je le supportais mal tellement j’étouffais dans ma chambre de maternité !

1 ou 2 brassière

Commentaire post-partum : pour faire face dignement à la montée de lait et attendre de connaître (suspense…) la taille définitive de la poitrine avant d’investir dans des soutien-gorge d’allaitement

des coussinets d’allaitement

Commentaire post-partum : sont aussi utiles en sortant, quand la lactation est encore un peu… imprévisible (!) et que ça risque de déborder à tout moment !

crème Lansinoh pour crevasses

Commentaire post-partum : j’ignore si elle y est pour quelque chose mais j’ai utilisé consciencieusement cette crème qui m’avait été recommandée à l’occasion d’un « cours d’allaitement » et ai essayé de veiller à ce que les joues de mon Colibri ne se creusent pas quand il têtait : je n’ai ainsi eu aucune crevasse.

des coquilles d’allaitement

Commentaire post-partum : je sais que c’est controversé. Certaines sont soulagées lorsqu’elles en utilisent, d’autres trouvent que les coquilles stimulent encore plus la lactation et empirent donc la montée de lait… Ma mère m’en a offert et, pour ma part, j’ai trouvé ça utile lorsque ma poitrine était trop tendue et que mon colibri roupillait…

– une mousse d’hygiène intime antibactérienne (me concernant, j’avais opté pour la Saugella Verte)

la crème Cicalfate d’Avène (en cas d’épisiotomie)

Commentaire post-partum : je n’en ai pas eu besoin à ce stade mais ai par la suite découvert que cette crème multi-usage était super efficace pour les bébés (varicelle, peau irritée…)

une petite bouteille d’eau peut rendre service

Commentaire post-partum : en réalité, prévoir deux bouteilles d’eau. L’une pour boire pendant l’allaitement, pour celles qui sont concernées. L’autre peut servir à celles qui seraient fâchées avec le papier toilette après l’accouchement… Dans notre maternité, ils fournissaient également de grandes feuilles un peu molletonnées pour « tamponner » !!

Son commentaire à LUI : « euh…j’espère avoir bu dans la bonne… »

Trousse de toilette : shampoing, soin, gel douche surgras, crème de jour, déodorant, brosse à dents, dentifrice, gommage, petit miroir (pour pouvoir se débrouiller en cas d’impossibilité de se lever), maquillage, parfum, sèche-cheveux …

boîte de mouchoirs

Commentaire post-partum : très très utile pour essuyer les larmes, les glaires, les régurgitations…

2/3 Serviettes de toilettes

Commentaire post-partum : pour des raisons évidentes, mais qui ne m’étaient pas venues à l’esprit, les choisir de préférence de couleur foncée…

Un petit tapis de bain + tongs

Commentaire post-partum : si, comme moi, vous bénéficiez une salle de bain qui s’inonde à chaque douche… !

du savon pour les mains + une petite serviette pour les visiteurs

Commentaire post-partum : pour que les gens aient le bon goût de ne pas s’essuyer les mains sur la serviette de la maman ou du bébé…

une veilleuse

Commentaire post-partum : très utile pour les réveils de bébé la nuit ou simplement pour le regarder béatement dormir sans le gêner (ou gêner celui des deux parents qui dort, car les lumières des maternités sont un peu vives…)

un sac à linge sale

Commentaire post-partum : pour faciliter le retour à la maison ou les aller-retour des wonder-papas !

kit de survie du papa : un Tshirt, des sous-vêtements, une petite serviette, un déodorant et une brosse à dents (au cas où le papa n’aurait pas le temps ou l’envie de rentrer à la maison aussi souvent qu’il le souhaiterait)

de quoi se faire plaisir : boissons / bonbons / gâteaux secs / bouilloire / tasse / thé / tisanes / miel

Commentaire post-partum : bon, on avait un peu ramené notre maison avec nous à la maternité, mais tout ces petits trucs qui peuvent apporter une forme de réconfort sont indispensables quand on subit un bouleversement aussi important que l’arrivée d’un bébé ! Ma maman avait eu le bon goût de m’apporter une délicieuse brioche et des fruits bien murs et super appétissants… il n’en est rien resté ! (raison pour laquelle l’ensemble de mes kilos de grossesse m’ont suivie lors de ma sortie de la maternité… mais ça m’avait fait tellement de bien !)

Son commentaire à LUI :  Pour la bouilloire ce n’est pas une blague, on avait vraiment ça branché au-dessus du lit… Et encore, on ne vous parle pas de l’apéro qu’on avait organisé un soir dans la chambre avec les copains, le saucisson et les bières…

Oreiller et taie d’oreiller

Commentaire post-partum : dans la série « on ne sait pas voyager léger », j’ai adoré avoir mon oreiller de chez moi pour bien dormir la nuit, plutôt que l’oreiller plastifié de la maternité ! Cet oreiller a également servi à mon adorable mari qui n’a eu, la première nuit, que le sol pour dormir !

un magazine facile à lire

Commentaire post-partum : parce que les neurones morflent quand même vachement avec l’accouchement et que c’est un peu dur de se concentrer avec tout ce qu’on vit avec la naissance d’un bébé (d’ailleurs, pour ma part, je n’ai presque pas lu…)

quelques stylos pour remplir le carnet des biberons, des couches, de la température, du poids du bébé…

Commentaire post-partum : Idéalement, prenez un stylo qu’on peut accrocher au fameux carnet, histoire de ne pas passer votre temps à le chercher

boules quies et masque d’avion

Commentaire post-partum : si vous voulez bien dormir pendant que papa prend le relais et avez le sommeil léger, je crois que c’est nécessaire. De mon côté, j’étais tellement fatiguée ou excitée par ce que je venais de vivre que je n’en ai jamais eu besoin

huile d’amande douce + crème anti-vergetures

Commentaire post-partum : ah oui, la grande aventure des vergetures qui menacent de vous lézarder à tout moment le ventre et/ou la poitrine et/ou les fesses ne prend malheureusement pas fin au jour de l’accouchement…

 

La valise de maternité de bébé

Bah oui, c’est quand même pour lui qu’on est là !

6 pyjamas

6 bodys

1 à 2 brassières (vous savez, ces petits trucs en laine fine, souvent en forme de cache-coeur, qu’on peut glisser entre le body et le pyjama pour réchauffer bébé)

une jolie tenue

Commentaire post-partum : qui n’a pas servi chez nous : on a préféré les pyjamas bien chauds (surtout qu’ils en font de très jolis) et on n’était pas encore très à l’aise en matière de manipulation de bébés !

1 ou 2 bonnets

2 ou 3 paires de Chaussettes ou petits chaussons, pour éviter que le bébé ne remonte ses pieds et que ses jambes soient repliées en boule dans le bas du pyjama

des langes et/ou bavoirs

Commentaire post-partum : chez nous, on a usé et abusé des langes au cours des premiers mois : pour essuyer, protéger du soleil, du vent ou des regards, installer le bébé à l’extérieur, en guise de doudou…

1 gigoteuse

Commentaire post-partum : de préférence facile à enfiler. De celles qui permettent d’installer le bébé endormi dans son lit, puis de refermer la gigoteuse tranquillement sans le réveiller (ce qui implique a minima des pressions sur les épaules)

2 capes de bain pour bébé

1 thermomètre

Commentaire post-partum : l’indispensable des premiers mois pour rassurer les parents angoissés par la survie de leur bébé en milieu extérieur ! A la maternité, nous avions un simple thermomètre électronique, nous permettant de prendre la température sous le bras (à laquelle il convient d’ajouter 0,5°)

du liniment

Commentaire post-partum : pour celles qui souhaitent en utiliser, même si l’eau suffit généralement (notre maternité fournissait le gel lavant et les couches)

1 petit manteau et/ou une petite couverture pour la sortie

Commentaire post-partum : prendre un manteau facile à enfiler, surtout : nous n’y sommes pour notre part jamais parvenus !

 

Vous vous demandiez que mettre dans votre valise de maternité ? Vous avez maintenant des réponses… la première étant : prendre une trèssss grosse valise ! 

 

conseil valise de maternite a dos d hirondelle

2 commentaires Ajoutez les votres

Laisser un commentaire