Choisir notre photographe de mariage, toute une histoire !

Choisir un photographe de mariage, quelle aventure… Au cours des préparatifs de mariage, on passe des mois à baver sur des photos Pinterest, à choisir le plus beau noeud pap’ ni-trop-gros-ni-trop-fin-parfaitement-adapté-au-port-de-tête, le centre de table le plus champêtro-bucolique, LE lieu à la fois tendance, original et photogénique. Et puis, dans un (bref) instant de lucidité, on réalise qu’autant d’efforts déployés pour une seule journée, ça fait quand même un-peu-beaucoup ! Et donc, que cette journée, on a envie de la vivre à fond, mais aussi de la prolonger le plus longtemps possible et de la revivre en feuilletant, nostalgiques, au coin du feu, notre album de mariage, en le montrant à nos enfants, nos petits-enfants, au boucher et au chat de la voisine… (à ce stade, je pense que nous sommes tous d’accord : il n’y a rien de plus gnan-gnan et d’égocentré qu’un couple de futurs mariés en plein préparatifs…). Bref, on veut immortaliser tout ça et pas n’importe comment  : vient alors la questions ô combien importante du photographe de mariage…

Il faut dire que la photographie est très importante pour nous. Elle fait partie de ces passions communes qui font vibrer notre couple d’hirondelles et nous aimons nous évader, notre appareil à la main, pour regarder le monde ensemble à travers notre objectif (vous reprendrez bien une dose de gnan-gnan ?). Et, plus souvent encore – car cela demande quand même beaucoup moins d’efforts , nous adorons suivre le travail de photographes, pour éduquer notre regard et admirer cette manière qu’ont certains artistes, au moyen d’un simple boîtier, de sublimer la réalité, de donner vie à un instant figé ou, tout simplement, de bouleverser. Alors forcément, pour notre mariage, choisir un photographe qui nous plaisait était un impératif… Voici donc l’histoire de notre mémorable caprice de mariage. 

 

 

Sébastien Roignant, notre caprice de mariage

 

Il était juste hors de question pour nous de conserver comme souvenir d’un jour aussi important que notre mariage une collection de photos mal cadrées, mal composées ou prises sous le mauvais angle. Nous n’avions pas non plus tellement envie de photos grotesques et/ou vulgaires et/ou supra-kitsch (certains photographes réussissant l’exploit de cumuler toutes ces vertus !). Nous aurions également été déçus d’avoir la délicieuse surprise de récupérer des photos méga saturées, avec un cadre violet et un effet pluie-de-petites-étoiles-scintillantes (il y en a qui aiment), des photos abusivement retouchées sur lesquelles personne n’aurait jamais fait le lien entre nous et la-dame-et-le-monsieur-orange-en-costumes.

Peut-être pire encore, nous aurions détesté payer un photographe professionnel pour faire un travail de trépied, qui aurait consciencieusement pris en photo tous les invités du mariage par petits groupes (oui parce que Tata Jeanine voudrait une photo avec les mariés et ses enfants mais aussi une photo avec les mariés, ses enfants et l’oncle Gaston), pendant, qu’à quelques mètres, se déroulaient, à l’insu du photographe, les vrais moments de vie ou d’émotion que nous voulions conserver en mémoire…

 

Certaines trouvailles vous rappellent que cette question n’est pas à prendre à la légère…

 

En revanche, nous n’avions pas un très gros budget pour notre mariage (oui, oui, on faisait partie des gentils illuminés naïfs qui pensent qu’avec un peu de bonne volonté, on peut réunir, nourrir et héberger 120 personnes à l’occasion d’un mariage pour moins de 5000 €). Nous nous sommes cependant rapidement accordés sur le fait que nous serions prêts à « sacrifier » certains postes budgétaires (après quelques mois de préparation de mariage, on finit par raisonner comme des comptables !) pour pouvoir se faire plaisir en optant pour un photographe qui nous plairait vraiment (Bon, soyons clairs, on a quand même largement dépassé notre budget). Et puis, quitte à nous ruiner jouer aux enfants-pourris-gâtés, pourquoi ne pas choisir, à cette occasion, de nous offrir nous-mêmes un cadeau de mariage ? 

LUI  :  « C’est comme ça qu’un soir a émergé un : « J’aimerais te montrer 2/3 photos. C’est un photographe que je suis sur Facebook depuis un petit moment, il dégage une réelle émotion, avec un vrai point de vue… ». En fait, je crois que dès ma demande en mariage (en tout cas, pas longtemps après, une fois qu’elle s’en était remise et avait séché ses larmes), elle a pensé à lui. »

ELLE : « Je confirme : à ce stade, j’avais d’ores et déjà demandé  à Sébastien Roignant un devis et préparé mes armes pour lutter jusqu’à ce que accord de mon adorable mari s’en suive ! »

LUI : « Ne pas conclure de la précédente phrase que je suis un homme soumis, prêt à céder à tous les caprices de mon hirondelle pour éviter une prise de bec. Mais je dois quand même reconnaître qu’elle n’a pas mis longtemps à me convaincre : ce Sébastien Roignant, dont je ne connaissais rien à ce moment précis, avait un style certain et un instinct évident pour la photographie. ».

 

Et, surtout, critère important pour nous, ce n’était pas un photographe qui avait dédié sa carrière au mariage, ce qui était pour nous une garantie contre le supra-kitsch. Alors, nous l’avons (re)contacté :

« Bon, j’ai fait un caprice, j’ai insisté, harcelé… Puis j’ai montré vos photos, TOUTES vos photos disponibles… Et il a craqué ! On est donc deux à nous offrir un énorme caprice : un photographe qui nous plait vraiment à l’occasion d’un mariage à budget serré ! »

Photographie de mariage par Sébastien Roignant
Photographie de mariage par Sébastien Roignant

 

Un entretien ? Non, un « test de compatibilité »

 

Réponse de Sébastien Roignant : « Le mieux serait qu’on s’appelle pour échanger sur votre projet, votre personnalité. J’ai besoin d’en savoir plus ». Je vous avoue qu’au départ, la démarche nous a semblé bizarre : je cherche un photographe, et c’est lui qui veut nous tester pour voir s’il nous accepte ou non ?

Mais, après réflexion, la démarche nous a plutôt rassurée : c’est un artiste, pas un vendeur de photos à la chaîne – il nous a expliqué ne pas vouloir enchaîner les mariages et les sélectionner pour ne pas prendre le risque de se lasser, de perdre sa créativité. Et, surtout, ne pas vouloir le faire sous la contrainte, pour des personnes qui ne lui correspondent pas, dans un univers qu’il ne ressent pas et pour lequel il ne serait pas fier du résultat.

Un peu stressés, comme pour un entretien d’embauche ou un tout premier date, nous avons choisi nos pyjamas les plus seyants pour, un soir, passer une petite heure au téléphone tous les 3 et faire connaissance, en savoir plus sur sa manière de travailler, lui expliquer comment nous voyions les choses, notre thème, notre manière d’être… Sébastien Roignant nous a également posé pas mal de questions sur notre mariage pour, finalement, nous mettre très à l’aise, voire même nous rassurer en évoquant des points sur le mariage auxquels nous n’avions même pas encore pensé. C’était décidé, Sébastien Roignant serait notre photographe de mariage, et nous avions déjà hâte d’imaginer le résultat final !

 

Photographie de mariage par Sébastien Roignant
Photographie de mariage par Sébastien Roignant

 

Un pré-shooting sur Lyon, pour faire connaissance

 

Dans sa prestation, Sébastien Roignant incluait une rencontre dans sa belle ville de Lyon, 3 mois avant le mariage.

« Non seulement il nous fait exploser notre budget mariage, mais, en plus, il faut qu’on traverse la France pour se taper 35° à Lyon, en plein été, pour des photos sur lesquelles nous serons sûrement cernés, suants et aussi naturels que deux lapins pris dans les phares d’une voiture… »

Mais comme nous sommes dociles (et que nous avions terriblement hâte de rencontrer Sébastien Roignant), nous avons réservé ce week-end qui nous a permis de nous accorder une petite pause dans nos préparatifs de mariage et de visiter Lyon (et à ce moment là, ça nous a fait sacrément du bien).

Une fois sur place, nous avons rejoint Sébastien dans un salon de thé cosy à souhait, où nous nous sommes donc découverts pour la première fois. C’est une personne simple, humaine et plutôt drôle, le moment était très sympathique et nous avons donc commencé à parler mariage autour d’un thé : Combien d’invités ? Comment est l’endroit ? La déco, vous l’imaginez comment ? Quel est le style des invités ? Quelles sont les personnes dont vous êtes les plus proches ? Comment vous voyez la journée, son organisation ? Quel moment vous tient à cœur ? Petit à petit, au fil de ses questions, la journée devenait, pour nous, plus concrète. Il a également su nous faire profiter de son expérience « mariage » pour nous aiguiller sur le timing, le nombre de photos de groupes, etc. afin que cela n’empiète pas trop sur notre journée et surtout, qu’on puisse profiter de chaque instant pleinement (chose qu’on a faite : hors de question de ne pas déguster tous les petits fours et cocktails à notre propre mariage, on en faisait une question de principe) !
Après cet échange constructif, Sébastien nous a offert une petite ballade-shooting-découverte de Lyon, pour que nous puissions nous familiariser avec son objectif avant le jour J et être plus « spontanés » le moment venu. D’abord déstabilisés et carrément figés, puis légèrement amusés, nous nous sommes prêtés au jeu et il a su nous détendre à base de blagues et autres jeux qui ont eu le mérite de provoquer chez nous rires, moments de complicité et autres expressions communicatives à immortaliser.

Nous avons reçu ces photos quelques jours après, très emballés : non seulement nous étions ravis d’avoir ces jolies photos de nous, mais surtout nous étions rassurés sur ses compétences, sa manière d’être et d’agir, à la fois présent et discret, et, surtout, sur le résultat qui correspondait tout à fait à nos attentes. Dès cet instant, nous lui avons accordé une confiance aveugle et, sincèrement, cela fait vraiment du bien de s’ôter ce doute de la tête plusieurs semaines avant le mariage (à savoir : mon photographe de mariage est-il capable de saboter mon mariage ?!). Et puis… l’avantage d’une photo réussie, c’est qu’on s’y sent beau (et belle), et ça, quelques semaines avant le mariage, ça fait du bien pour le moral et la confiance en soi !

bouquet de la mariée - Sébastien Roignant

 

 

Le jour J –  J comme Jessica, la surprise du chef !

 

Le jour de notre mariage, Sébastien Roignant est arrivé pendant nos préparatifs, avec une surprise dans son chapeau (il nous avait prévenu, évidemment) : il était accompagné de sa « stagiaire », Jessica, qui, nous le savons maintenant, est en fait sa moitié et sa muse (vous pouvez la découvrir notamment sur les magnifiques clichés de sa célèbre série Soledad – bon, en vrai nous ne sommes pas dupes, à l’époque déjà nous nous doutions bien que la « stagiaire » était un peu plus qu’une stagiaire !).


LUI : « L’avantage pour nous, c’est qu’elle a pu immortaliser mes préparatifs entre amis pendant que Sébastien Roignant était aux côtés de mon hirondelle pour immortaliser sa transformation en princesse canaliser les angoisses de sa mère. »

 

C’est à cet instant que nous avons réellement pris conscience de l’importance de notre rendez-vous à Lyon : dans ce moment très intime et, il faut bien l’avouer, un peu speed, nous n’aurions pas apprécié de voir un inconnu s’immiscer dans notre bulle. En pleine euphorie, nous n’avions évidemment pas la tête à faire connaissance et retrouver une tête déjà familière nous a fait le plus grand bien. Non seulement nous étions contents de le retrouver, mais, surtout,  le fait de partager avec lui ces moments intimes nous a permis de décompresser, d’en discuter librement et avec humour et sa présence n’a pas du tout était pesante.

 

Il a su être là où il le fallait sans jamais se faire remarquer, guider les invités sans jamais les déranger et capter chaque instant de notre journée sans jamais nous perturber, nous peser…et au-delà même du résultat photographique, c’est aussi ce qui caractérise un bon photographe de mariage !

Préparatif de mariage par Sébastien Roignant (au coin du jour)

 

La découverte des photos, quel beau moment !

 

Dès le lendemain du mariage, nous avons pris l’avion pour notre voyage de noces en Mongolie. Après 3 semaines d’aventures intenses, à redescendre doucement sur terre après cette journée de folie qui nous avait mis en orbite, nous avons conservé quelques étoiles dans les yeux pour découvrir sur un écran de téléphone, dans un hôtel dans la banlieue d’Oulan-Bator, les photos de notre mariage.

Que d’émotion ! Non seulement, nous avons été émus de découvrir ces toutes premières photos de notre mariage (étant partis dès le lendemain, nous n’en avions vu aucune !) mais, surtout, nous avons adoré découvrir les expressions et émotions de nos proches, les sourires de nos invités, ces scènes de vie qui nous avaient fait vibrer, ces quelques moments qui avaient pu nous échapper, l’atmosphère de notre mariage qu’il avait su figer : notre mariage se prolongeait, différemment.

 

Sébastien Roignant n’a pas été qu’un simple « prestataire », il fait partie de l’histoire de notre mariage et nous sommes fiers aujourd’hui de suivre sa réussite.  Alors pour les futurs mariés, un seul conseil : dans la mesure du possible, faites-vous plaisir, choisissez un photographe qui vous ressemble, ce jour est unique, ses souvenirs doivent l’être aussi !

 

Lancer du bouquet Mariage - Sébastien Roignant

 

 

 

Laisser un commentaire